Au milieu du silence, des mots (6) : Sarah

Sarah, 21 ans, née en France, d’origine algérienne.

Ce soir, j’ai l’impression de basculer dans un espace différent. Le temps devient autre, le temps devient étranger. Je suis coincée entre la démence et le réel. J’oscille entre la peur, les larmes, la joie et l’envie de me battre.

La nuit recouvre le chaos de nos microcosmes. Nos vies sont bouleversées. Cette nuit ravive mes peurs d’enfants. Je crois qu’il y a un monstre sous mon lit. Je suis terrifiée, je sais qu’il est là, j’ai peur qu’il vienne me manger. Je me cache sous ma couette. J’attends, je me tais, je ne respire plus. Mes peurs me paralysent, je suis pétrifiée, je tremble, je voudrais hurler, je voudrais puiser en moi la force de me battre.

Trouver la force de se battre…

Je voudrais trouver la force de regarder sous mon lit, de regarder ce monstre droit dans les yeux et lui dire « tu ne me fais pas peur ».

Ce soir, je me dis que continuer c’est résister.

La peur est notre pire ennemie.

 Nous devons nous battre, nous devons résister, nous devons penser, nous devons créer, nous devons danser, nous devons faire des films, nous devons en regarder, nous devons écrire, nous devons parler, nous devons aimer. Nous nous devons de rêver.

Prenons notre fièvre de vivre comme la plus puissante des armes. Prenons nos désirs de transcender le monde comme un acte de résistance. Ne les laissons pas prendre notre jeunesse. Ne les laissons pas nous voler nos rêves.

Je ne suis rien d’autre qu’un être en devenir. Nous ne sommes rien d’autre qu’humains chavirant entre violence et amour entre douleur et bonheur.

La cupidité a emprisonné les âmes des hommes

a barricadé le monde entier derrière la haine.

« Greed has poisoned men’s souls

           has barricaded the world with hate »

 – The Great Dictator, Charlie Chaplin, 1940.

Publicités

Une réflexion sur “Au milieu du silence, des mots (6) : Sarah

  1. Hello, bravo pour votre article très captivant! Je suis de marseille et je suis intéressé par ce sujet. Grâce à votre blog que je viens découvrir au hasard d’un surf, je vais en connaître davantage. Amicalement.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s